Vivre avec une maladie chronique est une épreuve stressante. Les maladies chroniques exigent à la personne atteinte de changer plusieurs comportements/ habitudes de vie en plus d’avoir à gérer symptômes et douleur. Ces situations peuvent provoquer de l’anxiété et de la détresse psychologique qu’il ne faut pas ignorer, car les impacts sur la santé psychologique et la santé physique de la personne sont importants.

L’accompagnement d’un psychologue à travers ces épreuves s’avère bénéfique sur plusieurs plans permettant aux personnes souffrantes d’avoir une meilleure qualité de vie. Plus particulièrement, la thérapie ACT a fait ses preuves auprès de personne souffrant d’une maladie chronique. En effet, une méta-analyse1 regroupant 32 études conclut que le modèle de thérapie ACT semble efficace à travers un large éventail de problèmes différents. En plus, cette forme de thérapie semble surpasser plusieurs autres types d’intervention en ce qui concerne le maintien à long terme des bénéfices.

Quelques exemples d’application de la thérapie ACT

Des études scientifiques ont démontré les effets positifs de la thérapie ACT sur différentes conditions chroniques. En voici brièvement quelques exemples :

Le diabète

Le diabète est une maladie qui requiert une constante attention à la nutrition, à l’activité physique, à la glycémie, à la médication, etc. Une bonne autogestion de ces paramètres de la part des personnes atteintes de diabète diminue les risques de complication. Une étude américaine2 récente effectuée auprès de 81 personnes a démontré qu’en utilisant les principes ACT dans l’éducation aux patients atteints de diabète de type II, leur capacité d’autogestion était davantage développée. De plus, cette capacité était maintenue plus longtemps dans le temps que pour les patients ayant recours à des séances d’éducation standard. Cette étude démontre que les principes de la thérapie ACT permettent aux personnes atteintes de diabète de type II de développer les ressources psychologiques leur permettant de gérer plus efficacement la maladie.

L’épilepsie

Une étude Sud-Africaine3 auprès de 27 patients épileptiques ayant de la difficulté à contrôler les crises à l’aide de la médication a démontré des résultats encourageants. En effet, avec une brève intervention de 2 séances ACT d’une durée de 3 heures, les chercheurs ont noté une réduction significative du temps moyen par mois passé en crise. Ces résultats sont observés immédiatement après l’intervention, mais également après 6 mois et 1 an. De plus, selon les réponses des patients à l’échelle de qualité de vie de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ceux-ci perçoivent une amélioration significative de leur qualité de vie 6 mois et 1 an après l’intervention.

Les migraines

Les migraines sont dans le top 10 des maladies chroniques dites handicapantes selon L’OMS. Elles sont des conditions complexes ayant des impacts physiologiques, psychologiques et sociaux. Une étude iranienne4 effectuée auprès de 30 femmes a observé des effets positifs significatifs de la thérapie ACT sur les composantes psychologiques et sociales des migraines chroniques. À la suite de 8 rencontres d’intervention, les femmes atteintes de migraines chroniques perçoivent qu’elles sont moins handicapées par leurs migraines et elles vivent moins de détresse et d’anxiété. Il est remarqué qu’auprès de ces femmes la perception de douleur est également diminuée, mais pas de manière significative. Les auteurs expliquent que la douleur physiologique reste effectivement la même, la thérapie ACT a surtout un impact sur l’amélioration de la gestion de cette douleur. L’étude conclut que l’important c’est que les femmes ayant suivi l’intervention ACT se sentent davantage fonctionnelles, même si elles vivent avec des migraines chroniques.

1 Hayes, S.C., Luoma, J.B., Bond, F.W., Masuda, A. et Lillis, J. (2006). Acceptance and Commitment Therapy: Model, processes and outcomes. Behaviour Research and Therapy, 44(1), 1-25.

2 Gregg, J.A., Callaghan, G.M., Hayes, S.C. et Glenn-Lawson, J.L. (2007). Improving Diabetes self-management through acceptance, mindfulness, and values : A randomized controlled trial. Journal of Consulting and Clinical Psychology, 75(2), 336-343.

3 Lundgren, T., & Dahl, J. (2005). Development and evaluation of an integrative health model in treatment of epilepsy: A randomized controlled trial investigating the effects of a short-term ACT intervention compared to attention control in South Africa. Chicago: Association for Behavior Analysis.

4 Mo’Tamedi, H., Rezaiemaram, P. et Tavallaie, A. (2012). The effectiveness os a group-based acceptance and commitment additive therapy on rehabilitation of female outpatients with chronic headache : Preliminary findings reducing 3 dimensions of headache impact. Headache, 52, 1106-1119. Doi: 10.1111/j.1526-4610.2012.02192.x

La section des commentaires

Plus bas dans la page de chaque article de blogue se trouve une section de commentaires. Vous pouvez  nous poser des questions directement sur le blogue ou en privé. Nous serons heureux de vous répondre. Si vous avez des sujets sur lesquels vous aimeriez que l’on écrive, n’hésitez pas à nous le mentionner. Vous pouvez également partager sur vos réseaux sociaux si vous croyez que vos connaissances pourraient en bénéficier.